• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Archive mensuelle de novembre 2010

Excision : pratique barbare

Excision : pratique barbare  dans Excision : pratique barbare larme-femme


http://topchretien.jesus.net/tophumanitaire/view/531/excision-des-femmes-temoignent-pour-lutter-contre-cette-pratique-taboue.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai plus rien à perdre que la vie

Je n'ai plus rien à perdre que la vie  dans Je n'ai plus rien à perdre que la vie 2482306739small2
Je me suis converti, par le témoignage d’une amie que je connaissais depuis 6 ans.
J’observais son comportement depuis tout ce temps, quelque chose en elle était différent, mais je ne parvenais pas à m’expliquer ce que c’était.
Nous discutions de temps à autre en nous croisant sur la route quand elle se rendait au travail. J’étais alors sans emploi, une vie de bars et de sorties nocturnes, vivant seul dans la précarité médicale et financière.

Elle m’offrit un jour une Bible en me parlant une fois de plus de Jésus-Christ, mais pour moi cela n’était pas encore le moment.


Aujourd’hui, je peux dire que Dieu a utilisé cette situation pour m’amener à lui, car j’étais un homme rempli de certitudes, rompu dès mon enfance aux soucis de la vie.


Il a donc fallu que Dieu brise mon orgueil, ce qui a demandé pas mal de temps. Mais l’amitié fidèle de cette femme, le travaille de Dieu en moi, finirent par avoir raison de ma vie de pécheur.


Cherchant à sortir de cette vie médiocre, j’ai crié au secours au-dedans de moi, une nuit de juillet 1985 seul dans ma chambre, j’ai parlé ainsi : « Je n’ai plus rien à perdre que la vie » ; quand j’en fais le bilan, comparant la vie de mon amie à la mienne ; rien n’allait pour moi. « Puisque toi Jésus-Christ tu as changé la sienne, fait de même pour moi, je reconnais et décide d’abandonner ma vie de pécheur, je prends pour moi ta mort sur la croix, pour le pardon de mes péchés, je te cède les rênes ma vie, viens et règne en moi, par ta résurrection. »


Aujourd’hui, je fais un autre bilan : je suis marié à une chrétienne, père de deux enfants nés de nouveau, des amis, des frères et sœurs en Christ, un emploi stable, une maison, mais surtout la vie éternelle par grâce.


Joseph… merci Joseph

 

 

 

 

 

Tentative de suicide – Boulimie

Tentative de suicide - Boulimie  dans Tentative de suicide - Boulimie 5e8ca9fbPetite, je croyais en Dieu. J’ai fait du catéchisme à l’église. En grandissant, je me suis éloignée de Lui. Ma maladie (je fais de l’eczéma depuis tout bébé) m’a éloignée de Dieu. Je ne comprenais pas pourquoi Il ne me guérissait pas ! A l’adolescence, j’ai aussi commencé à faire de la boulimie : je me trouvais moche et grosse (en plus de l’eczéma).

Jean 15 : 1-7
1 Pierre 2 : 4

 

Au lycée je souhaitais avoir des petits copains, mais je n’osais pas faire le premier pas. On a commencé à boire avec mes copines, à aller en boîte de nuit, à s’éclater quoi ! On tirait aussi les cartes : on voulait connaître notre avenir…Puis un jour je suis sortie avec un gars. Ca n’a pas duré longtemps mais ça m’a rassuré. Il y en a eu d’autres par la suite, mais curieusement je me sentais toujours aussi mal dans ma peau. Puis j’ai eu un petit copain qui a commencé à abuser de moi et à me manipuler. Je suis alors tombée la dépression et j’ai fait une tentative de suicide.

C’est là le plus curieux ! J’ai pris tous les médicaments que j’avais sous la main (y compris des anti-dépresseurs de ma mère : elle avait fait une dépression 6 mois plus tôt). Je me suis couchée le soir, certaine de ne plus me réveiller. Mais je me suis réveillée comme d’habitude. Même pas malade ! Ce jour là, on avait une fête de famille. J’ai bu car l’alcool et les médicaments ça ne fait pas bon ménage ! Mais là encore, rien ! (si ce n’est les disputes habituelles avec mon copain).

La peur au ventre
J’ai fini par quitter ce gars, la peur au ventre : il me disait qu’il ne supporterait pas que je le quitte, et qu’il se ferait mourir. A peine 2 mois plus tard, j’ai rencontré un aumônier à l’école (je faisais mes études dans une école privée). Je lui ai expliqué pour ma tentative de suicide et il m’a simplement répondu : « Tu sais, Dieu existe ». Et il m’a laissé avec ça.

A peine 2 mois plus tard j’ai eu un autre copain. C’est là que mon ex a fait une tentative de suicide en voiture (il l’avait dit et il l’a fait). Je suis allée le voir pour lui dire que c’était bien fini. Le gars avec qui je sortais était trop cool pour moi. Il faisait du cirque et j’en avais toujours rêvé. Mais un jour, quand je suis allée le voir, il a piqué une de ces crises avec ses frères. J’avais un désodorisant pour ma voiture (il y avait un diablotin de dessiné dessus), et il s’est mis à le déchiqueter de partout. Il a commencé à hurler, à dire que j’étais folle de faire ça, que c’était comme si j’invoquais Satan sur ma vie. Il a ensuite parlé de Dieu. Il m’a dit que Dieu avait guéri sa sœur d’un cancer généralisé, et qu’un de ses frères qui était alcoolique, violant, et toujours avec des filles différentes avait changé du tout au tout quand il est devenu chrétien. J’ai tout de suite pensé à la boulimie (mon copain ne savait pas que j’étais boulimique). Je me suis dis que si Dieu peut guérir un cancer, Il peut aussi me guérir de la boulimie.

Qui a parlé ?
Il m’a alors présenté son frère chrétien qui m’a dit la même chose et qui m’a invité à venir dans une église. La première fois que j’y suis allée, j’étais seule (ils sont partis 3 jours avant la réunion). En entrant j’ai senti un accueil chaleureux. Les chants m’ont touché (les paroles étaient profondes et la musique dynamique). Puis, le pasteur a prêché Jean 15 : 1-7. Les paroles m’ont touché en plein cœur. J’avais l’impression qu’il connaissait ma vie, que tout le monde savait qu’il parlait de moi. Je me suis mise à pleurer pour mes péchés sans pouvoir me contrôler (je ne voulais pas pleurer devant tout le monde alors que je ne connaissais personne). Mais à la fin, j’ai senti une paix. Je me sentais bien. Le pasteur m’a donné une Bible. En fait, le pasteur ne connaissait rien de moi, c’est Dieu qui m’a parlé à travers lui, par son esprit.

Ensuite, j’ai continué à venir à l’église, et petit à petit je me suis mise en règle avec Dieu. J’ai été pardonnée de mes péchés. Dieu m’a aussi guéri de la boulimie. Aujourd’hui, je suis heureuse d’avoir Dieu avec moi. Il m’aide chaque jour, je suis importante à Ses yeux. Tout ce qu’Il fait pour moi, c’est pour mon bien car Il m’aime.

Tu sais, Il t’aime toi aussi. Mais veux-tu te laisser aimer par Lui ? Son Amour est plus fort que tous tes problèmes. Ce que Dieu a fait pour moi, Il peut le faire pour toi. Essaie, et tu ne seras pas déçu !

Estelle

Source : http://topchretien.jesus.net/toptemoignages/view/604/ts-et-boulimie.html

 

 

 

 





christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | courspdv
| paroissesaintemariemadeleine
| Ma rencontre avec Dieu par ...