• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Archive mensuelle de septembre 2011

Témoignage d’un ancien responsable Témoin de Jéhovah

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ3q_xYZP0kn7huylJNaQsZ37P7D5m64kD1xROgfck7iHrrqe4P

Témoignage d’un ancien responsable Témoin de Jéhovah

 

 

 
On me demande de suivre la Société où qu‘elle aille. Suis-je un apostat parce que je préfère plutôt suivre l’Agneau où qu’il aille? (Révélation 14:4)

Car vous étiez errants comme des brebis,

mais maintenant vous êtes retournés au berger et au surveillant de vos âmes.

1 Pierre 2:25 Darby


Premier contact

C’est à l’âge de 17 ans que j’ai eu mon premier contact avec les Témoins de Jéhovah. Catholique de naissance, je n’avais jamais eu une Bible en mains jusque-là et ma connaissance des Évangiles se limitait aux brefs résumés de petites histoires sur Jésus entendus à la messe du dimanche ou lors du catéchisme et qui commençaient presque toujours par : en ce temps-là, Jésus dit à ses disciples.. Je fus donc très impressionné lorsqu’un TJ attira mon attention sur la date de 1914 qui, selon les prophéties bibliques, marquerait le commencement de la dernière génération avant la fin du monde.


Non seulement, les TJ avaient prédit cette date des dizaines d’années à l’avance mais les événements depuis 1914 – guerres mondiales, épidémies, famines, tremblements de terre – semblaient leur donner raison. Comme des millions d’autres de par le monde, je fus séduit par ce message et je me suis bientôt mis à le prêcher de porte en porte pendant environ 43 années.

Au cours des années, mon zèle fut récompensé par des responsabilités de plus en plus grandes dans l’œuvre. C’est ainsi que j’ai servi comme surveillant président dans sept congrégations. J’avais directement contribué à la fondation de trois de ces congrégations par mon activité à plein temps pendant 15 années. Un jour, j’ai reçu du «collège central» de Brooklyn, New York, ma nomination comme surveillant de circonscription (genre d’inspecteur qui visite régulièrement une vingtaine de congrégations).


De par mes fonctions, je passais parfois des semaines dans les filiales de la Société Watch Tower et j’avais acquis des connaissances très détaillées sur le fonctionnement de l’œuvre, notamment sur les instructions confidentielles. J’avais également des contacts personnels avec des membres du collège central dont j’ai également traduit des discours lors de certaines assemblées.

Étant, comme eux, un «membre oint», j’étais autorisé à prendre part au pain et au vin lors du Mémorial annuel (seulement 8756 TJ ont eu ce droit sur 13 896 312 assistants dans 233 pays et îles en 1998). Je n’ai jamais compté mes nombreux discours dans les congrégations et lors des assemblées dans différents pays jusqu’aux grandes assemblées telles celles du Yankee Stadium à New York.


Plus tard, j’ai fondé une famille et avec mon épouse et nos cinq enfants, nous étions très souvent invités à participer au programme des assemblées régionales, nationales et internationales où nous étions présentés comme une famille modèle de TJ. Les trois filles les plus âgées entreprirent à leur tour le service de pionnier permanent et épousèrent des pionniers permanents qui servent comme anciens jusqu’à ce jour.


Bien que la Société Watch Tower recommande de se limiter à la lecture de ses propres publications – ce que j’ai fait pendant des années en lisant tous les livres de C.T. Russell, de J.F. Rutherford et ce qui fut publié jusqu’à récemment – par la suite, je me suis constitué une bibliothèque contenant de nombreux ouvrages «du monde». Je me suis bien rendu compte que les dirigeants des TJ s’étaient trompés bien souvent dans leurs prédictions et dans leurs explications de la Bible.


Toutefois, j’ai toujours excusé ces erreurs en les attribuant à l’imperfection humaine jusqu’à il y a environ un an. En visitant un intéressé avec lequel je conduisais une étude biblique pour en faire un disciple, je le trouvais très soucieux. Il me confia que c’était suite à une émission télévisée sur les TJ. Lorsque je lui ai demandé ce qui l’inquiétait à ce point, il me proposa de me montrer ce reportage qu’il avait enregistré.


J’avais déjà vu beaucoup d’émissions contre les TJ – elles étaient généralement mal faites et au lieu d’ébranler un témoin, elles ne faisaient que renforcer sa conviction. Mais ce que je vis et entendis ce jour là chez cet «intéressé» était vraiment révélateur.


La génération de 1914

L’argumentation était basée sur un livre écrit par Raymond Franz, ancien membre du collège central de Brooklyn . Son livre Crise de conscience (en cours de traduction en français) dévoilait que les membres du collège central savaient au moins depuis 1978 que 1914 ne pouvait pas être la date de l’établissement du Royaume dans les cieux et que par conséquent, la génération de 1914 ne verrait pas la fin. R. Franz écrivit cela en 1983. À présent, il est devenu évident que la génération de 1914 est passée et «Harmaguédon» n’est pas venu!


Service militaire

Malgré cela, cette date erronée continue à être publiée régulièrement dans les publications. J’appris aussi qu’il y a une vingtaine d’années, les dirigeants savaient qu’il n’y avait aucune raison biblique pour que les frères refusent de faire un service civil à la place du service militaire. Une majorité des membres du collège central était pour un changement mais, parcequ’une majorité de 2/3 n’était pas atteinte, les jeunes témoins continuèrent à aller en prison jusqu’en 1996 où La Tour de Garde du 1er Mai 1996 communiqua enfin le changement de compréhension.


J’étais choqué et outré de tant d’insensibilité de la part d’hommes que nous considérions comme des «bergers» . Dans un pays francophone, la durée d’incarcération était d’abord de cinq ans, plus tard réduite à trois et enfin à un an. J’en ai connu qui étaient respectivement sept et onze ans en prison à cause de leur refus de faire un service civil.


Un jour, j’étais invité chez l’un d’eux qui avait finalement été libéré sans avoir cédé aux autorités. Cet homme était un invalide. Il sursautait au moindre bruit et avait un regard terrorisé. J’ai admiré le courage et le dévouement de son épouse, victime comme lui des conséquences d’un faux enseignement pour lequel aucun des dirigeants ne s’est excusé dans La Tour de Garde.


Au contraire, ils ont tout simplement écrit: «certains ont pensé que…» alors que tous les TJ devaient penser que… Si un témoin acceptait de faire le service civil, il était considéré comme exclu et il fallait qu’il fasse une demande de réintégration s’il voulait revenir dans l’organisation.


À ma connaissance, aucun de ces exclus n’a été réhabilité pour avoir été traité injustement, puisqu’il avait agi en conformité avec la Bible.


Transfusion sanguine

Il y a eu pire que cela. Il y a ceux qui ont refusé une transfusion de sang en croyant que c’était la volonté de Dieu. Combien ont perdu ainsi la vie? Il n’y a jamais eu de chiffres publiés sur le nombre de TJ qui sont morts ainsi.

Le Dr Jerry Bergman et David Reed sont arrivés à la conclusion qu’il en meurt entre 450 et 1150 par an!


Quand on pense que les transfusions de sang sont interdites chez les TJ depuis environ 50 ans! (Voir Blood Transfusion du Dr. Jerry Bergman, Witness Inc., page 3. Le Dr Jerry Bergman est un expert auprès des tribunaux des États-Unis pour les questions touchant les TJ. Il a écrit plus de 20 livres et plus de 400 articles dans des ouvrages spécialisés).


À la lecture de ces faits, beaucoup se demanderont: pourquoi les TJ acceptent-ils tout cela? C’est parcequ’ils croient que cette organisation est le «canal de Dieu sur terre».


Les temps des Gentils

Le témoin qui n’accepte plus une croyance spécifique aux TJ par exemple qu’en 1914 les temps des Gentils ou des nations ont pris fin et que le Royaume de Dieu a été établi dans les cieux et la présence annoncée du Christ a commencé ou que seulement 144 000 chrétiens iront au ciel – celui-là risque à tout moment l’exclusion. C’est ce qui peut lui arriver de pire, oui même pire que la mort! (Tour de Garde 1.4.1986 p. 3031)

Suite à la lecture du livre de Raymond Franz qui me permettait d’avoir pour la première fois accès à ce qui se déroulait lors des réunions secrètes des membres du collège central, je me suis rendu compte que je me trouvais dans une secte dirigée par une dizaine d’hommes.


Pendant les six mois qui ont suivi, j’ai vérifié minutieusement toutes les informations contenues dans ce livre à l’aide de la Bible et, pour ce qui est de la chronologie, également à l’aide d’encyclopédies.


Il y a environ cinq ans, j’avais déjà démissionné de toutes mes fonctions parceque je ne pouvais plus, en toute bonne conscience, collaborer étroitement avec la Société Watch Tower, mais à présent la mesure était pleine.


Parvenu à ce stade, je ne pouvais plus garder pour moi les faits. Je me suis donc mis à parler des preuves vérifiables et irréfutables que nous étions dans l’erreur sur 1914 calculé à partir d’une date fausse (607 av.n.è au lieu de 587 av.n.è pour la destruction de Jérusalem).


De tous ceux avec lesquels j’ai discuté de cela, un seul m’a trahi en me dénonçant aux anciens de la congrégation. Un comité judiciaire fut alors formé composé de trois anciens et j’ai été exclu.


Un comité judiciaire fut alors formé composé de trois anciens et j’ai été exclu. Lorsqu’ils m’ont informé de cette décision, j’ai immédiatement fait appel à la filiale d’Allemagne. Voici la traduction de ma lettre d’appel:

La lettre d’appel
Ndlr : Pour ceux qui veulent lire la lettre d’appel , allez sur le lien ci dessous (rubrique témoignages).


Je n’ai jamais reçu de réponse à ma lettre adressée à la Wachtturm-Gesellschaft alors que pendant 43 années, j’avais donné le meilleur de moi-même en soutenant loyalement une organisation que je croyais être la seule vraie religion. Un comité judiciaire d’appel fut formé et le 21 septembre 1998 je faisais face à six juges (à l’exclusion du public ou d’un avocat comme c’est toujours le cas chez les TJ). Les points soulevés dans ma lettre d’appel furent ignorés et après plusieurs tentatives de prouver les faits mentionnés dans ma lettre avec les publications de la Société Watch Tower et n’ayant pas obtenu la parole pour me défendre, j’ai calmement rangé les Tour de Garde et ma Bible et – puisque maintenant tous mes juges se taisaient – j’ai leur ai dit en relevant la tête et en les regardant à la ronde: «Lorsque Jésus était devant le sanhédrin, il était prisonnier. En ce qui me concerne, je ne vois pas pourquoi rester parmi vous puisque je ne peux même pas présenter ma défense. À la différence de Jésus, je ne suis pas arrêté ni lié, je vais donc vous quitter mais je ne quitte pas la communauté des frères et sœurs que j’aime toujours» Le verdict initial d’exclusion fut confirmé par ces juges. Je l’ai appris le 24 octobre par un autre TJ qui était étonné que je l’ignorais.


À présent

À présent, en mars 1999, je suis heureux de suivre – non plus une dizaine d’hommes – mais le Bon Berger Jésus Christ. Chaque année, des dizaines de milliers de TJ quittent l’organisation. Je sais maintenant où vont bon nombre d’entre eux depuis que je suis en contact avec certains – ils sont maintenant devenus, eux aussi, des disciples et des Témoins de Jésus qui les mène au Père. J’ai fait la connaissance de bon nombre de chrétiens dont la foi et l’authenticité ne peuvent être mis en doute alors que ces gens sont classés comme des antichrists égarés par la «grande prostituée Babylone la Grande» et dignes de la destruction à Harmaguédon. Certains de ces chrétiens sont devenus pour moi de vrais amis et je suis heureux d’être considéré comme tel par eux. J’éprouve toujours un profond amour fraternel pour mes anciens compagnons chez les TJ malgré que beaucoup d’entre eux, égarés et aveuglés, me lapideraient comme «apostat» s’ils le pouvaient. Le jour où ils se rendront compte à leur tour qu’ils croient à beaucoup de fables, puissent-ils trouver le Bon Berger qui les consolera et les mènera vers le Père où ils jouiront enfin, comme tant d’autres, d’une éternité sans que qui que ce soit ne puisse jamais plus les égarer et les exploiter. Ils auront tous pris à cœur les paroles de Jésus dans Jean 8:31-32: «Si vous demeurez dans ma Parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera.»


Quant à moi, mes décennies passées chez les TJ n’étaient pas du temps perdu. J’ai fait une expérience unique qui me permet à présent d’aider les victimes des sectes et qui me servira de leçon pour l’éternité:

Le pire ennemi de la vérité n’est pas le mensonge évident mais plutôt celui qui ressemble le plus à la vérité!

K.H. Geis

 

Source : http://www.blogdei.com/12678/ancien-temoin-de-jehovah-le-pire-ennemi-de-la-verite-n%E2%80%99est-pas-le-mensonge-evident-mais-plutot-celui-qui-ressemble-le-plus-a-la-verite/

Plus de témoignages

http://www.vigi-sectes.org/

Tout sur les Témoins de Jéhovah

http://www.dangersecte-info.blogspot.com/




christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | courspdv
| paroissesaintemariemadeleine
| Ma rencontre avec Dieu par ...