Résultat pour la recherche 'image paix'

Origine de la vie

Origine de la vie  dans Origine de la vie

 

CREATION ET EVOLUTION

 

La théorie de l’évolution est la conception prédominante concernant l’origine de la  vie et de l’univers au sein de la communauté scientifique contemporaine. Les croyants qui s’appuient sur la Bible doivent considérer attentivement les quatre observations suivantes à propos de l’évolution.

 

1Par le biais de la théorie de l’évolution, les adeptes du naturalisme tentent de donner une explication à l’origine et au développement de l’univers. Cette conception part le d’hypothèse qu’il n’existe aucun être créateur, divin et personnel capable d’avoir créé et façonné le monde. Au contraire, elle affirme que le monde s’est formé grâce à un concours de circonstances qui se sont accumulées les unes après les autres sur  plusieurs milliards d’années. Les partisans de la théorie de l’évolution affirment détenir les preuves scientifiques qui servent à confirmer leur hypothèse.

 

2 L’évolutionnisme n’est pas de nature véritablement scientifique. D’après la méthode scientifique, toute conclusion doit être fondé sur des preuves irréfutables qui proviennent d’expériences pouvant être reproduites dans n’importe quel laboratoire. Cependant, aucune expérience n’a pu et ne peut être faite pour tester et confirment des théories concernant l’origine de l’univers qui s’appuient sur un soi-disant « big bang » ou sur le développement progressif des êtres humains depuis leur forme la plus simple à leur forme la plus complexe. Par conséquent, l’évolution n’est qu’une hypothèse dénuée de toute « preuve » scientifique. Pour pouvoir l’accepter, il faut donc se fier à une théorie purement humaine. Par opposition, le peuple de Dieu, quant à lui, se fie au Seigneur et à Sa révélation inspirée qui stipule qu’Il a créé toutes  choses à parti de rien.

 

Hébreux 11.3 : « C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. »

 

3 Nous ne pouvons contester le fait que certaines espèces d’êtres vivants ont connu des changements et se sont développés. Par exemple, certaines variétés d’espèces ont tout simplement disparu ; d’un autre côté, nous assistons occasionnellement à la formation de nouvelles souches au sein même d’une espèce déjà existante. Mais il n’existe aucune preuve, pas même une preuve géologique, capable de supporter la théorie selon laquelle une espèce d’être vivant aurait évolué un beau jour à partir d’une autre. En revanche, nous avons des preuves qui corroborent la déclaration de la Bible qui affirme que Dieu a créé chaque être vivant « selon son espèce ».

 

Genèse 1.21 : « Dieu créé les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; Il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon. »

 

Genèse 1.24-25 : « Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leurs espèces, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.25 Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. »

 

4 Les croyants qui s’appuient sur la Bible doivent également rejeter la théorie de « l’évolution théiste ». Cette dernière adopte la plupart des conclusions de l’évolution naturaliste, ajoutant simplement l’idée que Dieu est à l’origine du processus évolutionniste. Cette théorie nie la révélation biblique qui attribue à Dieu un rôle actif dans tous les aspects de la création. Lorsque, par exemple, nous examinons Genèse 1, nous remarquons que les verbes les plus importants ont Dieu pour sujet, à l’exception de Genèse 1.12 (qui fait référence à l’accomplissement de l’ordre que Dieu donne au verset 11) et de l’expression « il y eut un soir, et il y eut un matin » qui revient à plusieurs reprises. Dieu n’apparaît donc pas ici comme une personne qui dirige le processus de l’évolution sans pour autant y prendre part, mais comme le créateur actif de toutes choses.

 

Colossiens 1.16 : « Car en lui ont été créées toutes choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. »

 

Genèse 1

 

1.1

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1.2

La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

1.3

Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1.4

Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres.

1.5

Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

1.6

Dieu dit: Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.

1.7

Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi.

1.8

Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.

1.9

Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.

1.10

Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.

1.11

Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.

1.12

La terre produisit de la verdure, de l’herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

1.13

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le troisième jour.

1.14

Dieu dit: Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années;

1.15

et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

1.16

Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.

1.17

Dieu les plaça dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre,

1.18

pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.

1.19

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour.

1.20

Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel.

1.21

Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.

1.22

Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

1.23

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le cinquième jour.

1.24

Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.

1.25

Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

1.26

Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

1.27

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

1.28

Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

1.29

Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture.

1.30

Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

1.31

Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour.

 

La séparation spirituelle des croyants

Le concept  de la séparation du mal est fondamental à la relation que Dieu entretient avec Son peuple. Selon la Bible, cette séparation se fait en deux dimensions ; l’une négative et l’autre positive : se séparer moralement et spirituellement du péché et de tout ce qui est contraire à Jésus-Christ, à Sa justice et à la Parole de Dieu ; s’approcher de Dieu dans une relation intime, par la consécration, l’adoration et le service. Dans l’optique de ce double sens, la séparation aboutit à une relation dans laquelle Dieu devient notre Père céleste vivant en nous, Il est notre Dieu et nous devenons Ses fils et Ses filles.

 

Dans l’A.T, la séparation est une exigence à laquelle Dieu ne doit se soustraire. Il (le peuple) devait être saint et mis à part de tous les autres peuples afin d’appartenir à Dieu et à Lui seul. Dieu a puni le peuple en l’envoyant en exil en Assyrie et à Babylone principalement parce que celui-ci persistait dans son désir de s’adapter aux pratiques idolâtres et aux modes de vie malsain des nations avoisinants.

 

Dans le N .T, Dieu a ordonné la séparation des croyants de la corruption du système de ce monde et du compromis impie ; de ceux qui dans l’Église, pèchent et refusent de se repentir et de faux docteurs ; des Églises ou des sectes qui promulguent des erreurs théologiques et nient la vérité biblique.

 

Notre attitude dans cette séparation doit être marquée par la haine du péché ; de l’injustice et du système de ce monde corrompu ; l’opposition à la fausse doctrine ; un véritable amour pour ceux de qui nous devons nous séparer ; le parachèvement de notre sanctification dans la crainte de Dieu.

 

Parce que nous sommes enfants de Dieu, le but de la séparation et que nous puissions persévérer dans le Salut ; dans la foi ; et dans la sainteté ; vivre pleinement pou Dieu comme étant notre Seigneur et notre Père et convaincre les incroyants de ce monde de la vérité et des bénédictions de l’Évangile.

 

Si nous nous appliquons à nous mettre à part de tout ce qui est mauvais   ; Dieu nous récompensera en nous attirant près de lui ; nous connaîtrons ainsi Sa protection, Sa bénédiction et  Ses soins paternels. Il a promis d’être tout ce qu’un bon père devrait être. Il sera notre consolateur et notre guide ; Il nous aimera et nous chérira comme Ses propres enfants.

 

Le refus des croyants de se séparer eux-mêmes du mal, conduira inévitablement à la perte de leur relation intime avec Dieu ; d’un accueil favorable par le Père et de nos droits en tant qu’enfants.

 

La providence de Dieu

Dieu permet à l’homme de subir les conséquences du péché qui est entré dans le monde à cause de la chute d’Adam et Ève. On peut citer l’exemple de Joseph qui a beaucoup souffert à cause de la jalousie et de la cruauté de se frères. Ces derniers l’ont rendu et il est devenu esclave de Potiphar en Égypte (Genèse 37.39). Alors qu’il vivait de façon à plaire à Dieu, il a été injustement accusé d’immoralité et a été jeté en prison (Genèse 39), pendant plus de 2 ans. Dieu permet parfois que nous souffrions à cause de mauvaises actions des autres ; quoi qu’il en soit, Il peut intervenir et faire en sorte que leurs œuvres mauvaises concourent à l’accomplissement de Sa volonté. D’après Joseph, Dieu a agit de façon à ce que les mauvaise actions de ses frères leur sauve en fin de compte, la vie (Genèse 45.5 ; 50.20)

 

La providence divine et nous

 

La  Bible révèle que, pour pouvoir jouir de cette providence, nous devons assumer certaines responsabilités :

 

ü Nous devons obéir à Dieu et à Sa volonté révélée. Dans l’exemple de Joseph (Genèse 39), il apparaît clairement que c’est parce qu’il a honoré Dieu en demeurant intègre que Dieu l’a honoré en demeurant à ses côtés. De même, pour que Dieu puisse protéger Jésus contre Hérode qui essayant désespérément  de le tuer, ses parents on dû obéir à Dieu et fui l’Égypte. Dieu a promis d’aplanir les sentiers de ceux qui le craignent et le reconnaissent dans toutes leurs voies (Proverbes 3.5-7).

 

 A travers la providence, Dieu dirige les affaires de l’Église et celles de chacun de nous, Ses serviteurs. Nous devons être constamment en accord avec la volonté de Dieu pour notre vie lorsque nous Le servons et que nous parlons de Lui aux autres.

 

Nous devons donc aimer Dieu et nous soumettre à Lui par la foi en Christ si nous désirons qu’Il fasse en sorte que toutes choses concourent à notre bien (Romains 8.28).

 

Dieu prendra de soin de nous au sein de notre affliction si tant est que nous l’implorions au travers d’une prière persévérante et par la foi. Si nous prions et Lui faisons confiance, nous reconnaîtrons alors Sa paix (Philippiens 4.6-7) ; nous recevrons Sa fors (Ephésiens 3.16 ; Philippiens 4.13) ; ainsi que Sa miséricorde, Sa grâce et Son secours dans nos besoins (Hébreux 4.16 ; Philippiens 4.6). Nous pouvons prier par la foi en notre faveur ou en faveur des autres.

 

Bible « Esprit et Vie »

http://www.clcfrance.com/bible-d-etude-esprit-et-vie_ref_LIFB020.html

La Bible et le Coran



La Bible et le Coran  dans La Bible et le Coran

 dans La Bible et le Coran

Bible en arabe : 

http://www.lexilogos.com/bible_arabe.htm

 

Le Nouveau Testament:
«Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle  » (Jean 3.16).
« Aimez-vous les uns les autres; comme Je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres  » (Jean 13.34).

 

Le Coran:
« … Dieu égare et conduit ceux qu’il veut  » (sourate 14.4).

 

Le Nouveau Testament:
« Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades  » (Marc 2.17).

 

Le Coran:
« Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au jour dernier, qui ne considèrent pas comme illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite, ainsi que ceux qui parmi les gens des Ecritures ne pratiquent pas la religion de la vérité, jusqu’à ce qu’ils paient, humiliés, et de leurs propres mains, le tribut « (sourate 9.29).

 

Le Nouveau Testament:
« Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner Sa vie comme la rançon de plusieurs « (Marc 10.45).

 

Le Coran:
« Chargés ou légers, marchez et combattez dans le sentier de Dieu, de vos biens et de vos personnes, cela vous sera plus avantageux si vous le comprenez  » (sourate 9.41).

 

Le Nouveau Testament:
« Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? Ou, que donnerait un homme en échange de son âme?  » (Matthieu 16.26).

 

Le Coran:
« Combattez-les jusqu’à ce que la sédition soit anéantie, et que toute croyance devienne celle de Dieu ; s’ils mettent un terme à leurs impiétés; certes Dieu voit tout  » (sourate 8.40).

 

Le Nouveau Testament:
« Jésus donna à Ses douze disciples force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les malades. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu et guérir les malades  » (Luc 9.1,2).


« Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux  » (Luc 10.20).

 

Le Coran:
« Dieu a acheté des croyants leurs personnes et leurs biens contre le paradis qui leur est réservé. Ils combattront dans le sentier de Dieu, tueront et seront tués. C’est là une promesse certaine dont Dieu s’est imposé la réalisation dans le Pentateuque, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle dans ses engagements que Dieu ! Réjouissez-vous du marché que vous avez conclu avec lui. C’est une réussite parfaite  » (sourate 9.112).
« Aucun prophète n’a pu faire de prisonniers sans avoir procédé à des massacres sur la terre  » (sourate 8.68).

 

Le Nouveau Testament:
« Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés  » (Actes 4.12).

 

Le Coran:
« O, croyants! Combattez les infidèles qui vous entourent. Qu’ils trouvent en vous de la rudesse ! Et sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent  » (sourate 9.124).

 

Le Nouveau Testament:
« Je vous laisse la paix, Je vous donne Ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point et ne s’alarme point  » (Jean 14.27).

 

Le Coran:
« Ne croyez surtout pas que ceux qui ont succombé en combattant dans le sentier de Dieu soient morts. Pas du tout! Ils vivent près de Dieu et reçoivent de lui leur nourriture « (sourate 3.163).

 

Le Nouveau Testament:
Jésus dit : « Je suis la lumière du monde; celui qui Me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie « (Jean 8.12).

 

Le Coran:
« Vous ne les avez pas tués. C’est Dieu qui les a tués. Lorsque tu portes un coup, ce n’est pas toi qui le portes mais Dieu « (sourate 8.17).


(Remarque Des Turcs musulmans massacrèrent froidement des centaines de milliers de chrétiens innocents par les méthodes les plus cruelles tout en éprouvant la satisfaction d’avoir obéi àl’ordre de Mahomet et, par conséquent, à celui d’Allah. Combien les idées contenues dans le Coran pervertissent-elles les hommes!)

 

Le Nouveau Testament:
« Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu! Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!  » (Matthieu 5.8,9).

 

Le Coran:
« Lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout, où vous les trouverez. Faites-les prisonniers! Assiégez-les’! Placez-leur des embuscades. » (sourate 9.5).

 

Le Nouveau Testament:
« Dieu est esprit, et il faut que ceux qui L’adorent, L’adorent en esprit et en vérité  » (Jean 4.24).

 

Le Coran:
« Ne faiblissez pas et ne demandez pas la paix aux infidèles quand vous êtes les plus forts et que Dieu est avec vous! « (sourate 47.37).

 

Le Nouveau Testament:
« Ne crains point, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume  » (Luc 12.32).


« Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres  » (Jean 8.36).

 

Le Coran:
« … Sachez que sur le moindre butin que vous aurez fait, un cinquième revient à Dieu, au Prophète, à ses proches, aux orphelins, aux pauvres et aux voyageurs. Dieu est tout puissant « (sourate 8.42).


(Remarque: Mahomet, afin de justifier ses brigandages, ses meurtres et ses incitations aux massacres, ordonne d’offrir une partie du butin à son Allah. Le vrai Dieu, cependant, est contre tout genre de meurtre et de pillage. Il rejette les dons provenant de mains sanglantes et a en horreur les biens dérobés. Sa malédiction repose sur de tels actes.)

 

Le Nouveau Testament:
Jésus dit: « N’avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’Il dit: ‘C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair!’ Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint… Mais Je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère ; et celui qui épousera celle qui a été répudiée, commet aussi un adultère  » (Matthieu 19.4-6 et 9).


« Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ… il n’y a ni homme, ni femme; car tous vous êtes un en Christ  » (Galates 3.27,28).


Le Coran:
« O croyants! Lorsque vous épousez des croyantes et qu’ensuite vous les répudiez sans consommer le mariage, ne les retenez point au delà du terme prescrit…  » (sourate 4.3).
« O Prophète ! Ne répudiez vos femmes qu’au terme marqué; comptez les jours exactement…  » (sourate 65.1).


« … Gardez celles qui sont enceintes jusqu’à ce qu’elles aient accouché…  » (sourate 65.4).
« O croyants! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers  » (sourate 5.56).


Le Nouveau Testament:
« L’amour ne fait point de mal au prochain; l’amour est donc l’accomplissement de la loi  » (Romains 13.10).


Le Coran:

« En quelque lieu qu’ils soient, ils seront couverts de malédiction; on les tuera partout où on les trouvera « (sourate 33.59).


Le Nouveau Testament:
« Si Dieu est pour nous qui sera contre nous ?… Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu, et Il intercède pour nous !… Ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, notre Seigneur « (Romains 8.31,34,39).


Le Coran:
Il n’y a rien de semblable dans le Coran sur l’amour inaltérable que Dieu a pour ceux qui l’aiment et qu’il a manifesté en Jésus-Christ.

 

croixsens

http://www.croixsens.net/

 

 

 

 

Ma lettre au père Noël

Ma lettre au Père Noël

par Didier Millotte

par nicolas le 24 décembre 2010 · 1 commentaire

dans la rubrique Ethique et société,Légende, tradition, superstition

blogdei

Ma lettre au père Noël  dans Ma lettre au père Noël Tete-lettre-au-Pere-Noel

22 décembre 2010

Cher petit Papa Noël,

Je t’aime pas. En fait, non, je veux pas dire ça, je ne sais pas, mais je préfère Jésus à toi. Toi, je te connais pas, alors que Jésus je le connais. Toi, tu ne viens chez moi qu’un jour par an, c’est nul. Jésus, lui, il vient chez moi tous les jours. Jésus, je sais qui il est, c’est le fils de Dieu, mais toi tu es qui ? Jésus, je sais d’où il vient, du ciel, là ou il y a Dieu et les anges, et où tout est beau et merveilleux, là où on ne pleure plus jamais, là où les gens s’aiment pour de vrai, pas comme ici. Mais, toi, tu viens d’où ?

 

Pis tu distribues des cadeaux un peu nul je trouve, des game boy, des Iphone, des StarWars, alors que Jésus, lui, il vient donner des vrais cadeaux, des cadeaux qui dure toujours, pas des qui s’abîment au bout de deux ans pour qu’on en rachète. Toi, tu sais distribuer que des trucs matériels, des objets en plastique, en fer ou en bois, qui remplissent les maisons tellement qu’on sait plus quoi en faire après. Ou alors ça nous occupe trop et on a plus le temps de parler avec Jésus. Lui, il est plus fort, il offre la paix, la joie, la gentillesse, que des trucs dont on a vraiment besoin, mais surtout, le méga-mieux, c’est la vie éternelle. C’est une vie divine, un truc si… tellement… laisse tomber, tu connais pas. Pis, Jésus, il offre le pardon des péchés, la délivrance des trucs trop lourd à porter, la guérison du coeur. De quoi t’as l’air à côté avec tes trucs sortis d’usine qui remplissent le coeur de personne ?

 

Pis, d’où tu me connais d’abord, pour m’offrir des cadeaux ? Pourquoi tu t’intéresses à moi ? Jésus, lui, il me connaît parce qu’il connaît tout et qu’il s’intéresse à tout le monde. Avec Dieu il a créé le monde et tout les trucs dedans. Et le monde et moi. Alors, il me connaît bien, et il m’aime de tout son coeur.

 

Bon, faut que j’y aille, maman m’appelle, elle a les boules. Je veux dire, elle a trouvé les boules de noël. On va les mettre dans la cheminée cette année, on va faire un grand feu. Ca va faire joli. Si tu veux, le 24 décembre, passe quand même à la maison, on boira un chocolat chaud et je te parlerai de Jésus. Tu verras, c’est lui le vrai cadeau.

 

did

PS : Pis ton costume, franchement, il est naze (fais quelque chose).

 

 

 

 

 

Stop !

Stop !  dans Stop !

Le stop

 

Qui ne connaît ce mot anglais qui signifie : Halte ! Arrêt obligatoire.

On le trouve dans nos rues, carrefours, routes nous mettant dans l’obligation de nos arrêter à l’endroit désigné, car c’est impératif. Ne pas en tenir compte constitue pour celui qui le transgresse un délit répréhensible aux yeux de la loi, mais bien plus encore, un grave danger pour sa vie et celle des autres !

 

Une décision hâtive amènera toujours avec elle des conséquences tragiques comme celle de ce conducteur pressé qui, « brûlant » un stop, alla emboutir une autre voiture. Son excuse : « J’étais pressé et j’ai cru pouvoir passer ». Son résultat ; cinq morts, dont son   épouse et ses deux enfants, et deux autres personnes qui se trouvaient dans le véhicule embouti ! … Mais il est un autre danger, aux conséquences plus graves encore et qui concerne le sort de l’âme ! Aussi Dieu lance son cri d’alarme, Son avertissement à tous les humains. Dieu parle, il faut écouter, Son message doit nous faire marquer un temps d’arrêt dans notre vie terrestre. C’est le stop divin : « Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu ! »

 

Ami, toi qui vas ça et là dans la vie, sans but précis, peut-être insouciant du lendemain ou qui penses que s’il y avait Diu, pourquoi ceci, pourquoi cela ? Ou bien qui te cantonnes dans ta religion, arrête-toi un instant pour écouter ce que Dieu dit : « Je suis ton créateur, j’ai mis en toi le souffle de la vie sur lequel tu n’as aucun pouvoir, car je puis te le retirer au moment que j’ai décidé. Mais j’aime toutes mes créatures, j’ai envoyé mon Fils unique, Jésus-Christ, qui, acceptant de faire Ma volonté a porté sur lui le péché du monde à la Croix du Calvaire. Il m’a demandé de vous faire grâce ; j’ai répondu favorablement, j’accorde le pardon à tous ceux qui se repentiront et l’accepteront comme Sauveur et Maître ! ».

 

 Ami, t’es-tu arrêté à ce stop divin ? As-tu prêté l’oreille au message que Dieu t’a délivré ?… Si oui, tu peux traverser sans crainte le carrefour dangereux car ton pardon te confère aussi la paix pour l’éternité avec Lui.

 

1 Samuel 9.27« Quand ils furent descendus à l’extrémité de la ville, Samuel dit à Saül: Dis à ton serviteur de passer devant nous. Et le serviteur passa devant. Arrête-toi maintenant, reprit Samuel, et je te ferai entendre la parole de Dieu. »

Psaumes 46.10(46:11)  « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre. «

Jules Depiere (Trésor Quotiden)

 

 

 

 

 

Le maître trompeur : Satan

Le maître trompeur

C’est évident ! Pourquoi imiterait-on de mauvais tableaux ou des inventions inutiles ou encore les titres d’une société en faillite ? Les faux-monnayeurs, par exemple, ont un motif très lucratif d’encourir à la fois l’opposition de l’État et celle de leur propre conscience et, bien qu’ils ne paraissent pas dangereux, ils sont une menace pour la société.

Il en est de même du Prince des faussaires, mais assez étrangement, ce brillant imposteur semble travailler pratiquement sans opposition. Il n’y a aucune loi contre lui et personne ne dénonce ses activités. Peut-être parce qu’il prétend être un grand bienfaiteur… promettant le pouvoir, le bonheur, l’amour, la paix, la force, la santé… à ceux qui veulent bien entrer dans son jeu.

Mais Jésus-Christ l’appelle « le père du mensonge » (Jean 8 v.44), la Bible le nomme « le diable, Satan, celui qui séduit la terre habitée toute entière » (Apocalypse 12 v.9). Il est assez subtil  pour se déguiser en « ange de lumière » (voir 2 Corinthiens 11:14) et assez méchant pour entraîner avec lui, sous la malédiction éternelle, ceux qui se laissent prendre par ses tromperies. Tout ce qu’il propose semble plaisant et beau, mais il s’agit en fait de pièges splendidement décorés et terriblement efficaces.

Son but

Ce maître trompeur a une passion dévorante : substituer de plus en plus son influence à celle de Dieu et finalement être adoré à sa place. Des foules en nombre grandissant répondent complaisamment à son désir. On refuse de se confier en Dieu, et l’on entre dans le jeu de celui qui est le Trompeur.

Ses méthodes

Bien des pratiques sont, pour le malheur de millions de gens, étroitement liées au culte de Satan :

La prédiction

La prédiction de l’avenir par des voyants, cartomanciens, diseurs de bonne aventure… La forme la plus répandue est l’établissement des horoscopes ; mais il y a aussi la lecture des lignes de la main, la baguette divinatoire, le pendule sidéral, le miroir magique, la boule de cristal… Ces pratiques et bien d’autres ne sont souvent que des attrape-nigauds, mais aussi le fruit de l’activité spirituelle du diable à travers ceux qui les pratiquent.

La magie

La « magie blanche » se présente ordinairement sous un manteau « naturel » ou « pieux », tandis que la « magie noire » travaille consciemment et directement avec le diable. La magie se caractérise par des manipulations mystérieuses en prononçant des formules magiques ou des sentences. Elle inclut le pouvoir de donner ou de guérir des maladies, le pouvoir de jeter des sorts, la magie d’amour, la magie de haine, la magie de mort…

Le spiritisme

Le spiritisme, la prétendue communication avec les « esprits des morts » par le moyen de médiums, (ces esprits sont des démons qui endossent la personnalité des personnes décédées). Cela comprend également la clairvoyance, l’écriture automatique, l’entrée en transes, les tables tournantes et d’autres phénomènes paranormaux.

N’est-il pas tragique que tant de personnes bravent le juste jugement de Dieu pour quelques moments de puissance, de plaisir, de délivrance ou de soulagement trompeurs venant du diable?

Nombreux sont les adeptes de l’occultisme qui prétendent que leur pouvoir vient de Dieu et qu’il sert à faire du bien à leur prochain (même s’ils en retirent une très large source de profit!). Mais quiconque connaît le vrai Dieu, lit et obéit à Sa Parole, sait qu’il n’en est rien car Dieu n’accorde pas Sa Puissance à ceux qui ne lui appartiennent pas et qui ne gardent pas sa Parole.

« Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. Par ceci vous connaissez l’Esprit de Dieu : tout esprit qui reconnaît Jésus-Christ venu en chair est de Dieu, et tout esprit qui ne reconnaît pas Jésus-Christ venu en chair n’est pas de Dieu ; c’est là l’esprit de l’antichrist, dont vous avez entendu dire qu’il vient, mais maintenant il est déjà dans le monde » (1 Jean 4 v.1 à 3).

Que dit la Bible ?

La Bible est le Livre de la Révélation Divine et, seule, peut parler avec autorité, étant la PAROLE DE DIEU.
Son enseignement est très clair en ce qui concerne l’exercice des pouvoirs surnaturels ; ces pouvoirs ne sont pas niés, mais l’exercice en est formellement interdit : « Il ne se trouvera pas au milieu de toi… ni devin qui se mêle de divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel » (Deutéronome 18 v. 10-12 ; voir aussi Lévitique 19 v. 31 ; 2 Rois 21 v. 6 ; 1 Chroniques 10 v. 13-14 …)

L’activité de Satan

Satan et ses démons ignorent l’amour : « le diable a été  meurtrier dès le commencement » (Jean 8 v. 44) mais « Dieu est amour» (1 Jean 4 v. 8). Dieu aime ; et Il nous a prouvé cet amor en envoyant son Fils unique ici-bas pour mourir pour des pécheurs (Romains 5 v. 8; Éphésiens 2 v. 4-5). Le Christ a prouvé Son amour  en acceptant de venir dans ce monde de péché et de rébellion contre Dieu pour offrir le salut et la guérison à une humanité malade du péché.
Satan et son armée de démons sont des experts de la déception. Que la curiosité envers leurs promesses alléchantes ne vous entraîne pas à partager leur sort ! «Alors le Seigneur dira: Allez-vous en loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges» (Matthieu 25 v. 41)

Le choix

Quand Satan promit le pouvoir à Jésus-Christ s’il voulait seulement se prosterner et l’adorer, Jésus lui répondit : «Va-t-en, Satan, car il est écrit : “Tu rendras hommage au Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul” »  (Luc 4 v.8). Vaincu, le diable laissa Jésus pour un moment.

« Personne ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera a l’un et méprisera l’autre »  (Matthieu 6 v.24)

« Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir » (Josué 24 v.15)

Il n’est pas trop tard pour faire votre choix. Dieu dit de Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le! » (Luc 9 v. 35).

Remettez votre être tout entier entre les mains du Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui « a été manifesté pour qu’Il détruise les œuvres du diable » (1 Jean 3 v. 8). Confessez Lui vos péchés, et Il vous pardonnera. Il fera de vous un enfant  de Dieu. Alors vous jouirez aussitôt d’une vie nouvelle dans le Christ, d’une vie spirituelle déjà maintenant et pour l’éternité.

C’est la seule protection réelle contre le prince des faussaires, contre le Maître Trompeur!

Jésus dit : «JE SUIS le chemin, la vérité et la Vie, personne ne vient au Père si ce n’est par Moi » (Jean 14 v. 6).

« Choisis la vie, afin que tu vives » (Deutéronome 30 v.19)


« C’est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté :
pour qu’il détruise les œuvres du diable »
(1 Jean 3 v. 8)

« … par la mort, il a rendu impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort,
c’est-à-dire le diable » (Hébreux 2 v. 14)

« Soumettez-vous donc à Dieu.
Résistez au diable, et il s’enfuira de vous.
Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous.»
Jacques 4 v. 6-7)

Au reste, mes frères … Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu,
pour pouvoir tenir ferme contre les artifices (ou les ruses) du diable …
Par dessus tout, prenez le bouclier de la foi grâce auquel vous pouvez éteindre
toutes les flèches enflammées du Méchant (ou du Malin) » (Ephésiens 6 v.10-11-16)

 

(Auteur inconnu)

 

 

 

Génocides

Génocides

 

Génocides


2 Thimothée 3.13

« Dans les derniers jours il surviendra des temps difficiles : les hommes seront égoïstes, avares, vantards, hautains, blasphémateurs, désobéissants à leurs parents, ingrats, sans piété, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, sans frein, cruels, n’aimant pas le bien. »


       Dix ans après la fin du 20ème siècle, les historiens tentent d’en faire le bilan. Ce siècle a été marqué par une avancée technique sans précédent dans l’infiniment petit (physique et biologique, miniaturisation de l’électronique…) comme dans l’infiniment grand (réseau de satellites et leurs utilisations multiples…).


        Pourtant, jamais peut-être l’humanité n’a connu de période aussi sanglante. Des millions d’êtres humains ont péri lors des différents génocides de ce siècle, qui détient un triste record de morts violentes. A l’aube du 21ème siècle, des voix s’élèvent :« Plus jamais ça ! ». Cependant, tant que le coeur des hommes ne changera pas, notre monde restera voué à ces atrocités et à ces bains de sang. Malgré les nombreux efforts pour inciter à la paix, les prévisions restent pessimistes.


       La Bible, la Parole de Dieu qui ne peut se tromper, a prédit cette échéance morale il y a 2 000 ans. L’apôtre Paul annonce l’état actuel de l’humanité avec ne précision inpressionnnante (versets ci-dessus). Aucune améliorato globale n’est donc à espérer. mais Dieu est amour : Il désire encore toucher le coeur des hommes. Toutefois, l’offre de salut que Jésus-Christ adresse aujourd’hui à chacun doit recevoir une réponse individuelle. A celui qui croit en Lui comme Sauveur, Il donne une vie nouvelle, et Il le rend capable d’aimer son prochain.

(La Bonne Semence).

 

 

 




christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | courspdv
| paroissesaintemariemadeleine
| Ma rencontre avec Dieu par ...